Allergies alimentaires et symptômes courants

L'allergie alimentaire est une réaction du système immunitaire aux composants protéiques présents dans certains aliments. Ces allergies alimentaires sont devenues un phénomène très répandu. Les symptômes de l'allergie à certains aliments peuvent aller de symptômes gastro-intestinaux à des symptômes dermatologiques et à des difficultés respiratoires. Voici le petit guide des réactions les plus courantes liées à des aliments que l'on trouve tous les jours sur la table.

Les œufs

Cette allergie se manifeste principalement dans l'enfance, entre 0 et 3 ans. Les réactions les plus courantes vont d'une éruption cutanée à un gonflement de la bouche, en passant par des crampes d'estomac, avec un malaise général et une diarrhée.

Cette allergie peut également provoquer des démangeaisons des yeux et une irritation des voies respiratoires, avec des éternuements et de l'asthme. Dans les cas extrêmes, un choc anaphylactique peut se produire. Sur https://www.ephacare.be/fr/blog/quelles-sont-les-allergies-les-plus-frequentes--b33.html, vous en saurez plus.

Le lait

L'allergie aux protéines du lait de vache peut toucher environ 5 % des jeunes enfants, principalement au cours de la première année de vie. Mais au cours de la deuxième ou troisième année, elle tend à disparaître, ne subsistant que dans quelques cas. Les symptômes de l'allergie comprennent des éruptions cutanées, des crampes d'estomac, des diarrhées et des vomissements, ainsi que des difficultés respiratoires.

Le soja

Le soja est utilisé dans de nombreux aliments emballés. Il est largement reconnu comme un allergène et, heureusement, son utilisation dans la production alimentaire doit être indiquée sur l'emballage.

Si vous ne pouvez pas demander la liste des ingrédients, évitez soigneusement ceux qui contiennent des dérivés du soja. L'allergie au soja ne provoque pas de réactions graves, mais il est conseillé de consulter son médecin pour obtenir les bonnes indications.

Les cacahuètes

Environ 80 % des enfants qui développent une allergie aux arachides la conservent également à l'âge adulte. Les personnes chez qui l'on a diagnostiqué une allergie aux arachides doivent avoir sur elles une dose d'adrénaline pour contrer la plus grave des réactions : le choc anaphylactique, qui peut se produire assez fréquemment.