Est-ce possible d’assurer une voiture à autrui en son propre nom ?

Si vous envisagez faire un prêt occasionnel de véhicule, vous devez vous inquiéter des conséquences en cas d’un accident. Les prises en charge au même titre que celles pour le conducteur principal sont désormais possible. Mais bien avant cela, il faut être au parfum de quelques informations qui pour pourront vous permettre de bénéficier de cette garantie.

Dans le cas d’un prêt occasionnel, que faire ?

Par exemple, votre intention est de payer une voiture à votre enfant, dans ce cas ce dernier est déclaré comme le conducteur second. Mais, si l’on ne souhaite pas cela, il faudra mettre tous les documents en son nom.

A cet effet, vous devenez le conducteur supplémentaire, vis-à-vis du document de souscription à remplir au niveau de l’assureur. Pour en savoir plus sur les clauses exclusives pour parfaire votre demande, les détails sont à suivre avec des points très précis. C’est pour cela, il faut :

Fournir les données exactes du second conducteur

Vous avez cette possibilité de fournir votre berline à une autre personne pour une durée spécifique. Dans ce cas de figure, il faudra donner avec exactitude tous les détails sur votre suppléant automobile.

De même, il est souvent demandé la fréquence d’utilisation par ce dernier pour que l’assurance ait à couvrir sa protection maximale. Pour ne pas avoir à payer les frais d’indemnités pour la réparation en cas de choc, vous devez être très vigilant lors du remplissage de votre formulaire. Des clauses exclusives sont à respecter dans une stricte rigueur pour valider votre dossier. Certains organismes d’assurance déclinent très souvent leurs responsabilités du conducteur occasionnel.

 

C’est alors pour cette raison, il faudra prendre tout son temps, pour bien lire les conditions d’admission au niveau de votre assurance. Enfin, il faudra notifier à l’assurance que vous avez un conducteur occasionnel qui doit bénéficier de la même protection que vous le conducteur principal.