L’infarctus du myocarde : causes et facteurs de risque

L’infarctus du myocarde est l’une des affections les plus redoutables qui soient. Dans cet article, nous vous présentons les causes et facteurs de risque de cette pathologie afin de savoir comment vous en prémunir.

Qu’est-ce que l’infarctus du myocarde ?

Habituellement appelé crise cardiaque, l’infarctus du myocarde est déclenché par l’obstruction de l’artère coronaire. Lorsque celle-ci se bouche, le myocarde ne reçoit plus de sang et manque d’oxygène. Ce manque d’oxygène empêche les cellules musculaires cardiaques de ce territoire de se contracter. Elles meurent en quelques heures. Trouvez plus d’informations sur ce site web.
La gravité de l’infarctus dépend surtout de son étendue. Plus la zone irriguée par l’artère obstruée est importante, plus l’infarctus est grave. Si cette zone est très étendue, le fonctionnement de toute la pompe cardiaque est altéré. La crise est alors plus ou moins aiguë et se manifeste par des contractions anormales ou anarchiques qui nécessitent le transfert dans une unité de réanimation.

Causes et facteurs de risque de l’infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde est une des complications majeures de l’athérosclérose des artères coronaires. Cette pathologie touche un homme sur cinq entre 40 et 60 ans, mais concerne également et de façon importante le sexe féminin et le sujet plus jeune. Dans 50 % des cas, il n’existe pas de facteur de risque connu au moment de l’infarctus. Toutefois, de nombreux facteurs peuvent augmenter les risques d’apparition de la maladie. Il s’agit entre autres de : l’hérédité, l’hyperlipidémie, l’hypertension artérielle, le tabac, le diabète, l’obésité, l’hypothyroïdie, le stress.
L’infarctus du myocarde peut aussi avoir pour origine d’autres causes plus rares. Au nombre de celles-ci, nous avons : une embolie coronarienne (migration d’un caillot de sang formé ailleurs), un exercice sportif violent, des globules rouges en excès, une électrisation, d’autres affections coronariennes rares (maladies de Kawasaki et de Takayasu, périartérite noueuse, etc.).